St Christophe – 25 août 2002

25 août 2002 lecaav 0
Malgré un temps incertain, 50 voitures anciennes et 4 motos se sont données rendez-vous à 8h30 sur le parking d’un supermarché à Ollioules où se déroulent les inscriptions et la remise des plaques. On dénombre 28 membres du CAAV et 26 participants hors club.  

Dans le rétroviseur – CITROEN C4 1928-1932

22 juin 2002 lecaav 0
Présentée au salon de 1928 sous le nom de AC4, elle rappelle, par ses formes générales, la B14 à laquelle elle succéde. Les principales évolutions se situent au niveau du moteur : accroissement de la cylindrée et donc de la puissance, apparition d’une pompe à eau, l’allumage est confié à un distributeur.

Ascension du Faron – 9 mai 2002

9 mai 2002 lecaav 0
Parmi le grand nombre de véhicules au départ place de la Liberté, quelques uns sont plus remarquables et sorte du lot. Cette année, donc, parmi les nouveautés les plus intéressante , une impressionante Panhard Dynamic de 1936 sortant de restauration, une rare Ford Comète Monte-Carlo de 1953 et un splendide Studebacker Golden Hawk de 1957. Le jury ne s’y est pas trompé puisque la Studebaker à obtenue la coupe de la plus belle voiture des années 50 et la Panhard le prix spécial du jury.

Dans le rétroviseur – La Peugeot 601 1934-1935

22 novembre 2001 lecaav 0
Ce modéle élégant succéde à la 12 six en 1934 et sa présentation, au printemps de l’année 1934, annonce la révolution esthétique de la marque au Lion. Ce n’est pas encore le à fuseau à mais on s’en approche. L’adoption d’un 6-cylindres a affiné le capot aux 3 + 3 volets horizontaux.
Aucune image

Enquête sur l’essence

22 novembre 2000 lecaav 0
Depuis plus de 2 ans le sans plomb a disparu des stations services, qu’en est-il du super délivré actuellement ou des différents additifs. Cet article fait le point à partir des témoignages recueillis au sein du club ou sur Internet à travers différentes listes et forums.

Dans le rétroviseur – la Peugeot 402 1935

22 novembre 2000 lecaav 0
Ligne trés innovante à l’époque pour cette silhouette dite “fuseau Sochaux”. c’était une grande routiére robuste et moderne pour son époque. Elles furent largement adoptées par les chauffeurs de taxi.