Dans le rétroviseur – La Ford Mustang 1964-1973

Née en 1964, la Ford Mustang connaitra de multiples évolutions. Les générations de Mustang considérées comme les plus “nobles”étant celles de 64 à 73. Cette compact fut créée pour séduire les enfants du baby-boom, elle est basée mécaniquement sur un modèle de grande diffusion la Ford Falcon.

La Mustang est proposée avec un nombre considérable d’options qui permettent à chacun de se concocter un modèle quasiment à son goût. On trouve dès le lancement un moteur 6 cylindres et plusieurs V8, 2 boites mécaniques et une automatique, un kit sport pour la suspension et de nombreuses options de confort, direction assistée, air conditionné…

Rapidement les V8 prennent du coffre et pour répliquer à la concurrence (Camaro, Corvette, Firebird) et l’escalade à la puissance se poursuit jusqu’à la disparition de cette vogue de muscle car en 1971. La Mustang connait l’apogée de son succès en 1966 avec 607 298 modèles construits. Trois types de carrosserie seront produites, coupé, cabriolet et fastback cette dernière étant immortalisée dans la mythique poursuite du film BULLIT avec Steve McQueen.

La technique

Type : ford mustang
Moteurs : 6 cylindres de 170ci et 101cv ou V8 206 à 289 ci de164 à 271cv
Transmissions : boite mécanique 3 ou 4 vitesses ou boite automatique. Transmission aux roues AR
Direction : assistée en option
Suspension : roues AV indépendantes avec triangle supérieur et bras inférieur. Essieu AR rigide avec ressort à lames.
Freins : tambours ou disques en option
Pneus : 6,95 x 14 jusqu’à F60 x15 sur la Boss 302 de 1970
Dimensions : 4,61 x 1,70 empattement : 2,74 voies : 1,42. Sur la Boss 4,76 x 1,81 empattement : 2,77 voies : 1,56
Vitesse : très variable suivant moteur carrosserie et transmission.

Remarque : Il faut savoir que dans la course à la puissance de la fin des années 60, les valeurs données officiellement pour les puissances moteurs sont souvent en deça de la réalité.

  Evolutions  

septembre 1964 : le 6 cylindres passe à 200ci et 120cv le V8 260ci disparait les 289ci gagnent quelques chevaux sauf le HP.
1965 :
présentation de la Shelby 350 GT sur la base de la fastback, le V8 passe à 306cv. Apparition du pack GT pour les 289.
1966 :
retouches esthétiques mineures au niveau de la calandre. Le millionième exemplaire sort le 2 mars 1966.
1967 :
nouvelle carosserie et voies élargies. Apparition du big block 390ci et 320cv et de la Shelby 500GT équipé d’un 427ci de 390cv puis d’un 428ci de 400cv.
1968 :
Le 6 cylindres passe à 115cv, un nouveau 6 cylindres de 250ci et 155cv est proposé. Les V8 développent de 195cv pour le 289ci à carbu double corps jusqu’à 400cv pour le 428ci de la Shelby.
1969 :
nouvelle carrosserie plus volumineuse et apparition de la finition “Grande”. Les versions sportives s’appellent Mach 1 et Boss. Le V8 289 est remplacé par le 6 cylindres de 155cv. Les 390 et 427ci sont remplacés par un 351ci de 250 ou 290cv. Le 428ci fait 335cv. Celui de la Shelby 500 est poussé à 375cv.
1970 :
nouvelles retouches esthétiques. Le 6 cylindres 200ci repasse à 120cv, l’autre 6 cylindres disparait, le V8 302ci “boss” fait 290cv, le 351ci 300cv et le 429 “boss” 375cv. disparition des Shelby.
1971 : La mustang prend de l’embonpoint et s’embourgeoise. le 6 cylindres existe toujours en 250ci et 145cv, on retrouve les V8 302ci et 210cv, 351ci et 240, 285 ou 330cv pour la Boss et au sommet le 429ci de 370 puis 375cv.
1972 : même modèles sauf la Boss qui disparait et la suppression des V68 429ci
1973 : même gamme qu’en 1972 et baisse de puissance des moteurs c’est la mort du petit cheval. Le V8 le plus puissant ne fait plus que 266cv.

Production
Ford :
2 683 949
Shelby : 10617

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire