Dans le rétroviseur – La Peugeot 304 Cabriolet 1970-1975

En mars 1970 apparaissent les cabriolets 304 qui remplacent les cabriolets 204 ; ils en conservent la caisse avec l’avant style 304. Les feux arrière horizontaux sont remplacés par des feux carrés.

La technique

Type : 1300 (1970-1975)
Moteur : 4 cylindres en travers et porte à faux avant. Refroidissement par circuit d’eau. 76×71 mm, 65 cv DIN, rapport volumétrique 8, 8,1288 cm3, incliné de 20° vers l’avant. 7 cv fiscaux
Transmission : traction boite 4 rapports
Direction : crémaillère
Suspension avant : indépendantes type Mac Person. Ressorts hélicoïdaux entourant des amortisseurs hydrauliques télescopiques.
Suspension arrière : Jambe de force composée d’un amortisseur hydrauliques  télescopiques et d’un ressort hélicoïdal.
Freins : Disques à l’avant, tambours à l’arrière.
Pneus : 145×14
Dimensions : L 3.76 m / l 1,57 m / h 1.33 m
Poids à vide : 880 kg          
Poids total en charge : 1 070 kg
Réservoir : 42 litres (super)
Vitesse : 152 km/h

304

Le 304 cabriolet en couleur

304

Evolutions

En avril 1972 apparait la version « S ».Grace  à un carburateur double corps, son moteur développe 74,5 cv DIN à 58 00 tours, 160 km/h. Il y a désormais un compte-tours, des appuis-tête, les feux de reculs, et les roues sont à vole perforé.  

La version « normale « est maintenue au catalogue jusqu’en juillet 1972. 

Arrêt de fabrication en juillet 1975 avec 18 647 exemplaires produits dont 7109 à l’exportation.

Les prototypes

304

Un projet de spider en kit ne fut pas retenu

304

Un projet de hard top type « Targa » non plus

304

Un projet de hard top type 504 non plus

304  

La 304 en compétition

 

Sources : revue technique automobile et Album 204-304 par François ALLAIN

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire