Sortie AVAPA-CAAV – octobre 2004

BEAU TEMPS, BONNE HUMEUR, PAELLA ROYALE et cadre idyllique, pour résumer ce beau dimanche de début octobre. A l’initiative de Guy RUIZ et Mario CILLARI, cette sortie fut mise sur pied pour répondre à l’invitation de Marcel (dit la Boulange) à son cabanon situé en haut du Col de la BIGUE à CUERS.

Rendez-vous le matin à 9 h 30 AU Casino de la VALETTE où une vingtaine de véhicules s’étaient regroupés. Un itinéraire préparé par mes soins, devait nous faire parcourir les petites routes du centre Var, à l’écart le la folie des grands axes, mais c’était compter sans le déroulement de la randonnée cyclotouriste organisée par Richard VIRENQUE, pour ses adieux au monde professionnel du cyclisme.

Ce sont plusieurs centaines de vélos et une bonne dizaine de voitures qui empruntèrent, mais en sens inverse notre itinéraire, le tout dans la plus grande pagaille et au mépris le plus total du Code de la Route et des règles élémentaires de sécurité (aussi bien de la part des vélos que des voitures suiveuses !!!).

Ils devaient se croire sur le tour de France, mais ce qu’ils semblaient oublier, c’est que la route n’était pas fermée aux autres véhicules. Il est honteux et dangereux de lâcher sur des routes où l’on peut difficilement se croiser à deux véhicules, une telle meute de 2 roues sans organisation sérieuse…. Et ce qui du arriver arriva, à l’intersection de Carnoules, tous les vélos tournaient à droite, sauf un qui ne faisait pas partie de la ballade et qui allait tout droit pour finir sur le capot de la SPIT de Marcel POIZAT (1ère sortie depuis 2 ans que la SPIT dormait dans son garage !!!!) Heureusement l’accident était sans gravité ;
plus de peur que de mal. Enfin, après un dernier effort de patience pour traverser le petit village de CARNOULES, 20 minutes d’attente bloqués dans le village afin que les vélos et la caravane passent avec pour nous distraire, des Majorettes masculines… OUF !!! FIN DU CAUCHEMAR.

Notre promenade pu reprendre dans le calme et la sérénité. Heureusement, à l’arrivée, un apéro réparateur nous attendait avec pizzas et quiches maison. L’odeur exquise et la vue de la Paella royale qui nous avait été concoctée nous firent bien vite oublier les péripéties de la matinée.

Tout le monde fit honneur au plat, et, malgré la quantité, rien n’est resté de la Paella. Une fois repus, diverses distractions étaient proposée (en fonction de la vivacité des participants !!!) : Sieste, Pétanque pour les adeptes, promenade à la recherche d’éventuels champignons pour les plus courageux, ou discussions passionnées “devinez le sujet ? ” entre amateurs de vieilles mécaniques.

L’après-midi se finissant, il fallut se résigner à quitter ce petit coin de paradis en remerciant chaleureusement notre hôte et la formidable cuisinière.

A la prochaine !!!!

 

Marc Garrone

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire