Dans le rétroviseur – La Mathis QM 1929-1930

Remplaçante de la GM, elle est présentée au salon d’octobre 1927. Elle reçoit un nouveau moteur 10CV et une nouvelle gamme de carrosseries spacieuses pouvant transporter 4 à 6 passagers. L’ensemble motopropulseur regoupe dans un même bloc moteur, boite et embrayage. Cette voiture économique permet de dépasser aisement les 70km/h. Des carrosseries utilitaires sont également prévues sur un chassis renforcé.

Les carrosseries usine proposées sont :
Torpédo 6 places
Faux-cabriolet 4-5 places éluxeé (Weymann)
Limousine 5-6 places (Weymann)
Torpédo commercial (sur chéssis QMU)
Taxi-landaulet 4 places arriére (sur chéssis QMU)

La technique

Type : QM 9/10CV
Moteur
: 4 cylindres en ligne monobloc, 1627 cm3, 72×100, 30cv, les soupapes sont commandées par des poussoirs réglables. Carburateur Solex
graissage par pompe à huile et refroidissement par thermosiphon. Allumage par batterie et bobine.
Transmission :
boite 4 vitesses. Embrayage monodisque à sec. Transmission roue AR boite “synchro-biflex” en option.
Direction par vis sans fin et écrou.
Dimensions : voie 1,25m empattement 2,95m longueur et largeur maximum 4,15×1,55m, pneus 12 ou 13×45. Réservoir 35l.
Caractéristiques : 90 km/h

 

Evolutions  

1930 : la QM est remplacé par la QMN qui propose l’ensemble mécanique de la QM, installé dans le chassis, surbaissé, de la MYN. L’empattement est de 2,735m et la voie de 1,25m.

Elle sera fabriquée jusqu’à l’été 1932.
Les carrosseries proposées sont :
conduite intérieur 4 places, 4 portes,
conduite intérieur 5/6 places,
faux cabriolet spider,
plus quelques versions utilitaires : torpédo commercial, boulangère, fourgon et des véhicules industriels commercialisés sous la dénomination QMUT.

   

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire