Dans le rétroviseur – Sunbeam Alpine 1959-1968

Ce cabriolet anglais des années 60 est peu connu chez nous et il avait à faire, à l’époque, à une forte concurrence : Triumph, MG, Austin Healey.

La Sunbeam Alpine series I est lancée en 1959, la marque appartient alors encore au groupe Rootes. Le premier moteur, un quatre cylindres de 1494cc peu puissant sera remplacé dès l’année suivante par un moteur porté à 1592cc dans la série II. La série III, la préférée des puristes, apparait en 1963. La série IV, début 1964, présente une évolution de la carrosserie, elle se distingue par des ailes arrière et une calandre redessinées. La boîte 4 est enfin synchronisée. En septembre 1965 apparaît la dernière évolution, la série V, avec une augmentation notable de la puissance.

Les Sunbeam Alpine sont plutôt rares en France, en regard des Triumph, MG et autres Austin Healey. Plus rares encore celles qui ont échappé à la corrosion même si elles étaient mieux construites que leurs concurrentes de l’époque.

Cette voiture bien finie et homogène est attachante et donne à son propriétaire de grandes satisfactions à condition d’être menée comme une voiture de tourisme et non comme une sportive.
Bien faite, sa mécanique est souple et reprend bien à bas régime, son confort et son équipement sont supérieur à ses concurrentes anglaises de l’époque.

Son domaine de prédilection reste les petites routes et oubliez les spéciales au chrono, elle vous le rendra bien. Reste son principal défaut qui est le manque de précision de sa direction.

La technique

Type : Alpine série I à V
Moteur : 4 cylindres 1494 cm ( 79 x 76,2 ), 3 paliers, 78ch à 5300 t/mn (série I). Carburateur Zenith.
Transmissions : roues arrières, boite 4 vitesses avec overdrive en option et pont rigide
Direction : Burman “F”
Suspension : à l’arrière : ressorts à lames, semi elliptiques avec amortisseurs télescopiques.
à l’avant : triangles superposés et ressorts hélicoïdaux avec amortisseurs télescopiques, complétés par une barre anti-roulis.
Freins : disques à l’avant et tambours à l’arrière
Pneus : 6.00 x 13
Dimensions : longueur 3,94 m poids 990kg
Vitesse : 160 km/h (série V)

Evolutions 1960 : série II : 1592 cm ( 81,5 x 76,2 ) 86ch à 5000 t/mn
1963 :
série II : 1592 cm ( 81,5 x 76,2 ) 88ch à 5200 t/mn
1964 :
série IV : 1592 cm ( 81,5 x 76,2 ) 88ch à 5000 t/mn. Carburateur Solex.
1965 :
série V : 1725 cm ( 81,5 x 82,5 ), 5 paliers, 100ch à 5500 t/mn. Carburateur Solex Stromberg.

Production : 69251 exemplaires

11904 exemplaires produits de la série I d’octobre 1959 à septembre 1960
19956 exemplaires produits de la série II d’octobre 1960 à février 1963

5863 exemplaires produits de la série III de mars 1963 à janvier 1964
7936 exemplaires produits de la série IV de janvier 1964 à septembre 1964
4470 exemplaires produits de la série IVa de septembre 1964 à septembre 1965
19122 exemplaires produits de la série V de septembre 1965 à janvier 1968

 

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire